Ronaldinho libéré après plus de 5 mois de détention au Paraguay

Jtsbo8908P.jpg

Ronaldinho, détenu au Paraguay depuis le 6 mars pour usage de faux documents officiels, a été remis en liberté lundi. Le frère du Brésilien âgé de 40 ans, champion du monde 2002, Roberto de Assis Moreira, a également été libéré.

C’est la fin d’un long calvaire pour Ronaldinho. Le Ballon d’Or 2005, assigné à résidence depuis cinq mois, a été libéré ce lundi soir. L’ancien joueur du PSG (2001-2003) était détenu au Paraguay depuis le mois de mars pour usage de faux documents officiels. Le magistrat, Gustavo Amarilla, a également accordé la remise en liberté au frère de l’ex-joueur brésilien, Roberto de Assis Moreira, qui a également joué en L1, à Montpellier.

Ronaldo de Assis Moreira, dit Ronaldinho, “est libre de voyager dans le pays du monde qu’il (lui) plaira, mais il devra faire savoir s’il change d’adresse permanente” pendant une période d’un an, a déclaré le magistrat lors de l’audience. Cette dernière a duré trois heures et était retransmise en direct à la télévision. “Dorénavant, la mesure de privation de liberté est levéeRonaldinho n’est soumis à aucune restriction, sauf celle de la réparation des dommages à la société“, a ajouté le magistrat.

Coiffé d’un béret noir, vêtu d’une chemise de la même couleur et d’un jean, l’ancien joueur a indiqué au juge “accepter” la proposition du parquet d’une “suspension conditionnelle de la procédure” puisque la sanction envisagée ne dépasse pas deux ans. Le ministère public a demandé le paiement par Ronaldinho d’une amende de 76 000 euros pour “dommage à la société“. Après avoir été détenus dans un commissariat d’Asuncion, où l’ex-Milanais a fêté ses 40 ans le 21 mars, les deux frères étaient assignés à résidence depuis presque cinq mois dans un hôtel de luxe de la capitale, contre le dépôt d’une caution de 1,3 million d’euros.

Venus pour faire notamment la promotion d’un livre, ils sont accusés d’être entrés au Paraguay en possession de passeports falsifiés. Quelque 18 personnes ont déjà été arrêtées dans le cadre de cette affaire, pour la plupart des fonctionnaires des services d’immigration ou des policiers. Des sources au sein de la défense ont indiqué que Ronaldinho et Roberto se rendront dès que possible au Brésil à bord d’un vol privé, une fois les autorisations correspondantes obtenues.

Messi informe le Barça qu’il veut résilier son contrat avec le club

N2yeNVO059.jpg

Coup de tonnerre en Espagne! Lionel Messi annonce aux dirigeants barcelonais son intention de quitter le club où il a construit sa légende.

Selon Tyc Sports, l’Argentin aurait signifié par fax au Barça ce mardi sa volonté d’activer sa clause prévue dans son contrat lui permettant de le rompre de manière “unilatérale” et de partir libre chaque année.

Son contrat fait l’objet d’une clause libératoire pour un montant de 700 millions d’euros et devrait expirer en 2021.

Manchester City, entraîné par Pep Guardiola, Manchester United et l’Inter Milan sont les points de chute les plus évoqués pour accueillir la pulga, selon Le Figaro.

Cet article va être mis à jour…

8 façons de protéger vos enfants contre la Covid-19 à la réouverture des écoles

wIyYbLybeE.jpg

Prêts à emballer les crayons, classeurs et… désinfectants pour les mains de vos enfants pour la rentrée ? Alors que durant ces derniers mois, certaines écoles et universités avaient opté pour l’apprentissage à distance, la majorité des institutions scolaires commencent déjà avec des cours en personne – avec, à l’appui, le protocole sanitaire du ministère, bien sûr.

Les marques de distanciation sociale, les contrôleurs sanitaires de programme Covid-19 et la réduction des classes ne sont que quelques-unes des considérations faites durant la période de la pandémie.

Beaucoup de parents sont déjà et raisonnablement inquiets de cette transition. Bien que les écoles devront suivre les directives du ministère de la santé pour assurer la sécurité des enfants, il est toujours judicieux de renforcer ces normes à la maison également.

Alors, que pouvez-vous faire, à part d’attacher une petite bouteille de désinfectant pour les mains derrière le sac à dos de vos enfants? Voilà quelques conseils de santé sur la façon dont les parents peuvent assurer la sécurité et la santé de leurs enfants qui se préparent pour retourner à l’école durant une pandémie.

1. Vérifier leur température avant d’aller à l’école

La prise de température n’est pas imposée aux établissements scolaires. Nous savons cependant que la fièvre est l’un des principaux symptômes d’infection à la Covid-19. Les parents sont donc encouragés à prendre chaque matin la température de leurs enfants avant qu’ils aillent à l’école.

Mesurer systématiquement la température n’est pas toujours utile pour lutter contre la Covid-19, car il est possible d’avoir de la fièvre sans être porteur du coronavirus et, a contrario, la prise de température ne permet pas de détecter les malades asymptomatiques. Plus que l’usage du thermomètre, ce sont les gestes de prévention et le port du masque qui sont aujourd’hui recommandés.

2. Optez pour un lunch dans un sachet en papier marron

Bien que certaines écoles offrent de la nourriture de cafétéria, il est toujours sécuritaire pour les enfants d’apporter de la nourriture de la maison. Abandonnez les boîtes à lunch réutilisables pour un sac brun jetable.

3. Pensez au transport scolaire

Demander à votre agence de transport s’ils prévoient d’appliquer une méthodologie pour réduire les risques de propagation durant le transport à l’école. Exigez des considérations pratiques qui protègeront les enfants contre les risques de propagation dans le bus ou la voiture de transport.

4. Investissez dans le masque parfait

Procurez-vous un cache-nez capable de bien couvrir le nez et la bouche de votre enfant. Si vous préférez un masque en tissu lavable, choisissez-en un qui exprime la personnalité de votre enfant – après tout, il le portera longtemps. Si votre enfant est fan de Spider-Man et qu’il porte un masque Spider-Man, il ne perdra pas ce masque facilement !

5. Pratiquez le lavage des mains à chaque transition de la journée

Cela semble assez facile, mais essayez d’instruire vos enfants sur l’importance de se laver les mains à chaque fois qu’ils quittent la maison, arrivent à l’école, sont sur le point de rentrer dans la salle de classe ou vont sur la cour. Cette habitude devrait être comparée à celle de lever la main lorsqu’ils veulent participer en classe.

6. Prêchez l’importance du bien commun

Apprenez à vos enfants que les masques sont importants pour protéger les autres plus que nous-mêmes, car ce qui est formidable avec les jeunes enfants, c’est qu’ils sont « intrinsèquement empathiques et altruistes ». Pour les enfants plus âgés, nous conseillons de souligner l’importance de protéger les personnes vulnérables, et d’éviter des rassemblements de groupe. Dans un contexte du COVID-19, nous vivons selon un code de conduite standard parce que nous sommes responsables de la santé de notre propre communauté. Vous devez être très clair avec vos adolescents sur leur code de conduite a l’école et en dehors de l’école. Ils ne pourront pas aller chez un ami et inviter des amis a la maison pour étudier après l’école.

7. Demandez à votre enfant de se baigner en rentrant à la maison

Pensez à demander à vos enfants de changer leur heure normale de bain en se baignant et en changeant de vêtements dès leur retour de l’école. Les enfants en général sont moins symptomatiques, mais cela signifie également qu’ils peuvent être des super-propagateurs, en d’autres termes, ils peuvent rentrer chez eux en tant que porteurs du COVID-19 sans même le savoir.

8. Pensez à leur santé mentale

Avec toute l’incertitude et l’anxiété qui accompagnent les dangers du COVID-19, il est important d’éviter d’humilier ceux qui ont contracté le virus et de plus, il est important d’éviter d’exacerber vos enfants avec un stress additionnel. N’oubliez pas que c’est une période difficile pour tout le monde et qu’il vaut toujours mieux être consciencieux des problématiques sociales engendrées par cette crise.

La galère des petites et moyennes entreprises en Haïti

cover-r4x3w1000-5d982e9473801-b02a1afd0114e356d5582a8cb717e1ae911061c1-jpg.jpg

Par Jabin PONTUS

Distinguées comme moteur de notre économie, les petites et moyennes entreprises(PME) font face à de très grandes difficultés qui impactent négativement leurs croissances. Pour Haïti, un pays qui cumule un taux de pauvreté exponentiel, les PME représentent environ 75 % des entreprises. Ce secteur est dominé par l’entreprenariat populaire connu comme le marché informel. Les PME sont souvent définies sur une base quantitative limitée de salariés et de revenu. Elles sont dites des entreprises à revenu limité contenant 5 à 19 salariés pour la notion petite et 20 à 99 pour la moyenne. Malgré cette forte densité des PME dans le pays, la pauvreté reste à l’apogée avec un taux de 58.9 % et un taux d’extrême pauvreté de 23.8 % pour une population assez jeune. Plus de 6 million d’âmes de la population ne peuvent pas répondre à leurs besoins essentiels. Le panorama de cette pauvreté reflète directement la situation économique du pays. Cette situation économique actuelle résulte de la mauvaise répartition des ressources qui symbolise l’application d’une politique publique boiteuse.  L’activité économique demeure plus active au sein des PME qui génèrent beaucoup plus d’emplois dans la société civile. Elles sont une source d’innovation qui contribue fortement au développement. La concurrence qui règne au sein de ces PME facilite l’élargissement de la sphère économique. L’entrepreneur voit toujours l’opportunité là où le désespoir bat son plein à cause de l’insatisfaction des besoins. Portant une ou des solutions à diverses attentes de la société, pourtant  invisible (s) aux yeux de l’Etat insouciant au bien-être de sa population. La Banque mondiale estime les PME à plus de 90 %  l’ensemble des entreprises dans le monde et emploient près de 60 % de la main d’œuvre du secteur privé. Ce qui justifie une contribution de 50 % à la valeur ajoutée brute (VAB) mondiale.  L’importance sociale et économique des PME dans le pays est d’autant plus considérable pour une prise en charge étatique favorisant leurs épanouissements.

Les contraintes s’enchaînent

Les contraintes qui se dressent face aux PME sont multiples et se résument par l’application d’une mauvaise politique publique d’incitation entrepreneuriale. Tout acteur contribuant au développement socioéconomique devrait avoir une considération particulière, un accompagnement de la part de l’Etat. Malheureusement dans le cas de notre pays, les PME n’ont pas accès aux crédits. Pour augmenter leurs capacités de production, elles nécessitent un support financier émanant des sociétés financières. Ces sociétés financières privées sont la propriété d’hommes d’affaires qui contrôlent aussi le marché. Pour éviter toute forme de concurrence ils n’accordent pas de crédit. Le boycottage devient une routine dans l’existence sociale, ce qui accélère la décadence de ces entités. L’enchainement continu pour se heurter à l’instabilité politique qui engendre l’insécurité. Le banditisme, les actes de vandalisme impactent négativement sur l’investissement. Ce climat fait suite aux exigences des chefs de quartier qui rançonnent les entrepreneurs. Pas d’assurance pour ces petites et moyennes entreprises, ce qui complique la régénération de ces acteurs de développement et limite la durée de leur vie.

Ajustement des responsabilités

L’existence des PME en partie doit être assurée par l’Etat qui est censé organiser une meilleure condition sociale pour les citoyens. Le support économique que confère ce secteur doit être appuyé pour réduire cette pauvreté chronique. Maintenir un climat de sécurité sociale et monétaire dans le pays pour faciliter l’émergence et l’accompagnement des PME sans boycottage. La formation technique des acteurs est primordiale pour une meilleure gestion. Avec l’encadrement nécessaire, l’accessibilité aux services et aux biens seraient une garantie. Accroitre leurs moyens de production c’est entamé le chemin du développement tant attendu.

Les PME dynamisent l’économie du pays sous différents angles, elles contribuent au bien-être social. Avec les différentes contraintes qui s’enchainent, l’image d’un Etat irresponsable, insouciant agrave le sort de chaque citoyen du pays.

scroll to top